Bonne année de Bali!

Lombok ? Gili ? Ubud ? Que d’endroit à visiter et si peu de temps. Pour nos cinq derniers jours, on choisit Ubud. Nous ne pouvons pas passer à côté de cette ville après toutes les bonnes choses qu’on nous en a dite. Et cela tombe bien puisque dans quelques jours, le 28 Mars, c’est Nyepi, le nouvel an balinais, la fête la plus importante et la plus insolite de l’année ! Ces festivités uniques au monde célèbrent le passage à la nouvelle année, nous sommes actuellement en 1939 du calendrier hindouiste Saka.
Mais avant cet événement, on en profite pour visiter la ville, quelques temples et la forêt des singes, gare aux sacs ouverts !
Nyepi commence à faire sentir son approche environ un mois avant la date fatidique, les rues se peuplent alors de monstres en papier mâché en cours de fabrication : les Ogoh Ogoh. Une fois terminés, ils serviront à effrayer et à repousser les mauvais esprits qui tentent d’envahir la terre à l’occasion de chaque nouvelle année. La veille, dès le lever du jour les enfants font exploser des pétards pour effrayer les mauvais esprits avant même leur venue. Mais rien n’y fera, au coucher du soleil, les esprits malins descendent sur la terre dans l’agitation générale.
Les Ogoh Ogoh sont alors portés à bras d’hommes, le long des rues pour leur faire peur après deux ou trois heures intenses les balinais vaincront les mauvais esprits qui remonteront alors doucement vers le ciel.
A partir de minuit, et c’est en ça que ce jour de Nyepi est unique au monde, la terre doit apparaître vidée de tous ses êtres humains, afin que les mauvais esprits ne soit plus tentés de revenir. C’est ainsi que durant les 24 heures suivant, l’île reste comme morte au reste du monde : interdiction de sortir de chez soi, d’y allumer la lumière ou de regarder la télévision, le tourisme s’arrête complètement (interdiction de sortir, d’utiliser l’électricité…) ainsi que toutes les autres activités humaines, même l’aéroport est fermé…
C’est avec Delphine et Eddy, un couple d’ami, nous rejoignant pendant quelques jours sur leurs vacances, que nous passons cette journée si particulière. Confiné dans l’enceinte de notre guest house, sous le regard attentif de notre hôte, si l’envie de sortir nous prenait… Nous passons cette belle journée ensoleillée (regrettant ne pas avoir de piscine) à papoter,  grignoter et à se relaxer, aucun remord puisqu’il n’y a rien d’autre à faire…
Le lendemain, on décide d’aller visiter le temple de Tirta Empul et sa source sacrée en scooter. On découvre ce temple propice à la prière et à la purification où l’entrée se fait obligatoirement avec un sarong.
Le bassin pour se purifier comporte 13 fontaines avec des noms différents (les 2 dernières on ne peut y aller qu’en cas de décès dans la famille).
Les balinais doivent d’abord poser une offrande au temple principal pour pouvoir se baigner dans le bassin et passer sous les fontaines pour prier. Mettre la tête sous les fontaines permet de se laver des pensées impures et des démons internes.
Il existe un autre bassin ou personne ne peut se baigner car protégé par un mur. On dit qu’il s’agit de la source pour la jeunesse éternelle !
Avant de quitter cette jolie région, nous profitons de cette belle journée ensoleillée pour partir tous ensemble, une dernière fois pour nous, en scooter… Au programme,  les rizières classées par l’Unesco et le temple Pura Ulun Danu Bratan. Une jolie matinée sur les routes balinaises et dans les rizières au vert intense.
Un petit stop pour déguster un babi guling (cochon de lait, spécialité à Ubud) avant de reparti vers ce fameux temple qui envahi les guides touristiques de l’Indonésie, Le Pura Ulun truc…situé à 1200m. Accueilli par un torrent de pluie, cette fois ci, on échappe pas au port du sac poubelle coloré. Des vrais de tête de… Et puis vient la déception, on s’attendait à un monument bien plus grand et imposant vu les photos et les descriptions faites. L’averse nous aide pas à réellement apprécier le moment. Le temps de faire quelques clichés et nous rentrons sous la pluie battante.
Un séjour balinais qui s’achève un peu vite, comme tous les autres, mais l’ambiance unique d’Ubud fait que nous y serions bien resté encore.
Fini le trip autour des pays d’Asie du sud est. On sait qu’une grande page se tourne. Un nouveau mode de vie nous attend…on profite du dernier boui-boui et de la vie pas chère. On déguste de délicieuses tartelettes citron et choco sur le pouce (merci encore Delphine) on grimpe dans un min-van et direction l’aéroport pour un voyage Denpassar- Cairns.
Bye bye l’Indonesie, bye bye l’Asie…à très vite!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s