Florès et ses îles

4 vols et 24h plus tard…nous voilà enfin à Bali. On chope un Uber direction Kuta pour les deux premières nuits. Le temps de découvrir sa plage (sale) ses rues remplies de bars, restos, boutiques de fringues, de souvenirs, ses magasins de planches (la ville du surf), de tatouages…bref pour trouver le côté spirituel balinais faudra passer son chemin. N’ayant rien prévu comme d’habitude, mais avec des envies pleins la tête, c’est un peu à la dernière minute que nous décidons de rejoindre l’île de Florès par les airs pour rendre visite aux fameux dragons de Komodo, l’ancêtre du dinosaure. On débarque à Labuan Bajo, ville de pêcheur sur la côte ouest de Flores, point de départ pour les excursions sur Komodo. On book notre tour avec un couple d’italien rencontré dans la rue, histoire d’avoir une négo de prix plus facile et nous voilà prêt pour notre excursion. Au programme, une rando d’une heure sur l’île de Pulau Padar, un trek sur l’île de Komodo pour découvrir les grosses bébêtes, un arrêt snorkelling sur Pink Beach et un dernier stop pour espérer voir les raies manta. Une journée qui s’annonce bien remplie et qui commence à 5h du matin. Rassemblement au port, une famille d’anglais et leur deux enfants se joignent à notre petit groupe de quatre en plus d’un couple français! C’est parti pour 2h de bateau, le levé de soleil nous accompagne, la mer est plutôt calme et le vert des îles aux alentours contraste avec le bleu du ciel et de la mer. Premier stop, sur l’île Pulau Padar, une heure libre de promenade sous un soleil de plomb pour profiter du paysage!

1h de bateau plus tard, nous arrivons sur l’île komodo. Le ciel s’est assombri, tout est gris, comme un air de Jurassic Park. Le temps de débarquer sur l’île qu’une averse arrive pile au moment du trek. Du coup, on s’abrite avec les rangers le temps que ça s’arrête. Oui, on vous a pas dit mais on doit être accompagné obligatoirement d’un ranger car les dragons sont de faux calme, ils peuvent courir à plus de 30km/h en une fraction de seconde, donc étant donné que même Usan Bolt se ferait croquer une fesse on va pas prendre de risque, même si le ranger et son petit bâton n’est pas beaucoup plus rassurant!
Mais alors Jammie, il vient d’où ce lézard? « DRA-GON, DRA-GON, y pas de lézard ici » comme dirait Muchu (les fan comprendront la référence 😉) Il fait en moyenne 3m de long pour 90kg sur la balance. Il serait apparu il y a 5 millions d’années. Aujourd’hui, environ 3 000 spécimens peuplent les jungles de l’archipel indonésien. Sa salive est mortelle, et il n’hésite pas à s’aventure dans les villages à la recherche de nourriture. Notre ranger nous racontait que depuis 1970, il y a eu 30 victimes et le dernier est un suisse ! Au loin, nous observons leurs repas: biches, cerfs et cochons sauvage gambader en liberté. La pluie ne cessant pas, le ranger nous fait signe de le suivre. On est assez chanceux puisqu’on les découvre à moitié somnolant sans même avoir besoin de s’aventurer dans la jungle pour le trek. Voici tous ces kilomètres parcourus pour cet instant ! Voir les dragons de Komodo, ça s’est fait !

Des dizaines de photos après, la pluie s’arrête et il est déjà temps pour nous de reprendre le large pour découvrir la plage rose et ses fonds marins riches en faune et flore.
30min de traversée, le bateau s’arrête à plusieurs mètres de la plage. Au loin, pas de couleur rose en vue ! On s’équipe de nos masques, tubas et palmes aux pieds, on saute dans une eau trop fraîche à notre goût, ce qui ne donne pas envie de s’éterniser dans l’eau mais c’est vrai les fonds sont plus que riches. On nage en direction de la plage et effectivement après quelques secondes, au bord de l’eau, on observe des petits grains de sable rose mélangés au sable blanc, ce qui donne une jolie couleur rosée. Désolé mais pour le coup, l’appareil photo est resté à bord !

Dernier spot, Manta Point. La mer est bleue marine, au loin des ailerons remontent à la surface. Le signal pour sauter est donné, fait pas chaud, mais c’est pas grave, le ballet des raies est juste magnifique!

Des images pleins la tête et dans l’appareil, nous profitons de notre dernier jour sur Florès pour partir sur Kawana, petite île paradisiaque. Un vrai régal pour les yeux aussi bien sur terre que sous la mer.

Vol et retour sur Bali sans rien au programme…

Une réflexion sur “Florès et ses îles

  1. Superbes clichés
    Je suis contente que vous ayez pu aller à Flores et aux îles Komodo
    J’espère que le snorkelling a été bon?
    Continuez votre site/blog…il est vraiment de qualité !muah

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s