Singapour, express

Le trajet de Malacca jusqu’à Johor Bharu, la frontière est sans encombre. La sortie du territoire est fluide, c’est l’entrée à Singapour qui est bien plus long. Une queue interminable de bus, on a le droit à une heure d’attente avant de pouvoir faire la queue au guichet de l’immigration, 2h plus tard c’est enfin notre tour. Une fois le St Graal sur notre passeport, on remonte dans le bus et nous voilà en route pour le centre. Il est 21h, il fait nuit, nous découvrons Singapour by night. Pour ce séjour, nous avons prévu deux nuits dans un agréable air bnb un peu excentré mais avec la ligne de métro à 400m, station Dakota.
Dès le lendemain, nous découvrons la ville à pied, sous une chaleur écrasante, en suivant le programme de Juan un ami qui vit à Singapour, mais malheureusement absent sur notre week-end. Aucun détritus dans les rues, le métro est tellement clean que le sol brille, les chewing-gum sont interdits, les piétons attendent que le bonhomme soit vert même s’il y a pas de voiture. D’ailleurs celles qui circulent, sont toutes neuves, reluisantes et plutôt haut de gamme. Plus besoin de jeter le papier toilette dans la poubelle, ici y a le tout à l’égout! Et pour la première fois depuis quatre mois on peut boire l’eau du robinet… Même si elle a un goût terreux.
Niveau budget, Singapour n’est pas réputépour être low cost, un peu à tort, à la limite pour les logement mais niveau nourriture, en s’aventurant dans le quartier de Chinatown ou de Little India on y mange très bien et pour pas cher.
Singapour, des grattes ciel à perte de vue, quelques parcs pour aérer l’esprit mais le béton n’est jamais bien loin. C’est une ville de la démesure avec l’exemple de l’hôtel Marina Bay Sands, un complexe hôtelier (2560 chambres, un musée et un casino) formé de trois tours de 55 étages surmontés d’une terrasse en forme de bateau comprenant la piscine la plus longue du monde en altitude, avec un débordement de 146m.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les amoureux des grandes villes et des buildings, c’est le paradis, pour les autres, deux jours suffisent. Même si nos avis ne se rejoignent pas sur tous les points, nous sommes d’accord sur le fait que Singapour vaut le détour !
C’est en métro que nous rejoignons l’aéroport pour les Philippines. Manilla, nous voilà !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s