Irrawaddy et Bak Maï: les animaux du Cambodge

6h de trajet en bus et cette fois RAS! On arrive à Kratie où nous prenons quartiers dans notre auberge qui offre une magnifique vue sur le Mékong! Le principal intérêt qu’offre cette ville c’est la rencontre avec les dauphins Irrawady, espèce en voie de disparition, il n’en reste malheureusement plus qu’une cinquantaine! On book notre excursion en kayak afin de profiter de notre visite au rythme du Mékong et surtout pouvoir rencontrer les dauphins tout en respectant leur environnement.

Le lendemain matin, après un petit brief, c’est parti pour une demi-journée de kayak sur le Mékong! Pagayer c’est bien mais voir les dauphins c’est mieux! Après une heure d’effort, place au spectacle. On aurait aimé qu’il dure plus longtemps mais ces brefs instants magiques nous permettent tout juste de les apercevoir lorsqu’ils remontent à la surface pour prendre leur souffle! Dans ce petit groupe de 8, on y fait la rencontre de Manon et Marina, deux Françaises avec qui le courant passe bien et on décide de les suivre pour une balade à vélo sur l’île de Kratie. Sandwichs dans le sac et vélos loués, nous voilà à découvrir cette charmante petite île de 10km2. Pour clôturer la journée, on se rejoint autour d’un apéro, et on se rend compte que ces ambiances là nous manquent quand même! Elles nous mettent en contact avec Mr. Hong avec qui on va partir à la découverte du Mondulkiri dès le lendemain.

Le Mondulkiri.

Vous allez finir par croire que l’on invente, et pourtant! Ce trajet se passe bien dans l’ensemble mis à part un nouveau type de passager: un scooter…alors allez savoir comment ils ont réussi à le faire rentrer dans le mini-van, mais il est rentré.

Nous arrivons à Sen Monorom sous la pluie, Mr. Hong ou plutôt Mr. no problem nous rejoint pour nous expliquer le programme des jours à venir, après une petite balade à trois sur son scooter, direction son village, l’un des derniers de la communauté Bunong où on va dormir lorsqu’on ne sera pas dans la jungle.

On voulait du typique, de l’authentique, vivre comme les locaux et bien voilà on est servi. Une cabane avec le feu central pour faire la cuisine, une maison sur pilotis flambant neuve avec une pièce commune où dorment Mr et Mme Hong, leurs 8 enfants et en ce moment les cinq ouvriers qui terminent l’escalier de la maison. On sympathise, dînons tous ensemble avant de nous préparer pour le départ de nos 36km de trek sur deux jours.

Pour vous donner une idée, ça représente 5 a 6 heures de marches dans la jungle ou rien n’est plat, on y ajoute une pluie qui ne s’est presque jamais arrêté et on a comme résultat des chutes en pagaille, des vêtements trempés, et un téléphone portable en moins, bref un trek à la dure!

Malgré tout ça on a adoré ce trek Mr.Hong qui est le Tarzan cambodgien nous a tous fait découvrir, de la « monkey spider » que l’on a grillé au barbecue, à  la soupe de bambou avec les ingrédients récoltés au fil du chemin. Et bien évidement on ne peut oublier la fabuleuse rencontre au troisième jour de Bak Maï, l’éléphant familial de 82 ans!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà ces sur ces 4 derniers jours passés chez les Bunong que l’on quitte le Cambodge direction le Laos.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s