Qui a dit que la saison des pluies était terminée?

Plus on descend et plus la température est agréable, le pays est moins montagneux, l’estrade buildings apparaissent et les touristes aussi .

Notre visite de Hué et assez rapide, afin de ne pas perdre une journée sur Hoi An, on a choisi un trajet en bus de nuit le lendemain de notre arrivée. On arrive tout de même à voir la cité impériale, les principales pagodes, la tombe de l’empereur Tou Duc, tout en profitant de sa promenade le long du fleuve, le tout en 2 jours, court mais intense.

Toujours plus au sud, et toujours plus chaud, Hoi An charmante petite ville qui s’illumine le soir de ses innombrables lanternes, mélange d’atmosphère romantique et festive. Un système astucieux de « péage » à l’entrée de la vieille ville permet de la préserver d’un trop plein de visiteurs et de garder son côté authentique et culturel. On se déplace essentiellement en vélo, l’ancêtre du scoot Viêt, 2 roues, une selle, un frein, le 2 ème en option, mais une sonnette opérationnelle, tout est là pour conduire au Vietnam!

Visite de My Son on passe du vélo au scoot. 30km pour une petite heure. Le ciel étant un peu couvert on demande à Mr. Ly notre adorable hôte si la météo ne risque pas de se gâter:
Nous: the weather still like this today? Not rainy?
Mr. Ly: hummm
Nous: like yesterday sunny?
Mr. Ly: ahhh yes yes same same but different…but take this (il nous tend alors 2 poncho)
Nous: ?!?!

img_7886

Nous voilà sur la route de My Son, en scrutant les alentours, les paysages qui défilent, les lunettes de soleil sur le nez, jusqu’au moment fatidique où le déluge a commencé, c’est sûr les ponchos auraient dû nous mettre la puce à l’oreille! Alors pour vous donner une idée sans exagérer, les pluies qu’il y a eu à Paris il y a quelques mois, lorsque la Seine est montée d’un coup et où tout le monde a commencé à imaginer un scénario catastrophe, identique…
Une pluie battante pendant tout notre trajet, toute la visite du site que l’on a pas annulé pensant que ça ne serait qu’une averse passagère! Des routes inondées le temps que l’on prenne le chemin du retour. Les trous dans les chemins de terre sont devenus des mares, le scooter s’est transformé en scooter des mers!

L’averse de 4h s’étant arrêtée, on a repris la route vers Danang, voir le site de Marbre Mountains. Lieu qui vaut le détour mais qui demande un peu plus de temps et d’énergie que nous n’avions pas eu…ou plus eu ..

On descend encore jusqu’à Nha Trang, ville balnéaire, avec une forte concentration de touristes russes. Comme la pluie avait décidé de nous suivre, et que la ville perdait alors un peu de son intérêt nous avons décidé d’écourter notre séjour.
On a quand même eu l’occasion de retrouver Benoit (un ancien collègue de chez Ralph Laurenn de Thomas qu’il n’avait pas vu depuis 4 ans), autour d’un bon dîner. Le lendemain sur ses conseils et sa générosité nous avons profité de la station thermale qui est le lieu phare de la région, au programme : massage au chocolat, bain de boue, bain au thé et massage des pieds! Merci encore ! Remis d’aplomb pour notre dernière étape, Ho Chi Minh!

Ho Chi Minh, c’est LA capitale du pays, LE poumon économique devant Hanoi! D’ailleurs on a bien failli en perdre un à respirer tous ces pots d’échappement! Toujours autant de scooters qu’à Hanoi mais moins condensé, la ville est plus aérée. Comme un sentiment d’être à Paris, les gens ne se calculent pas, tout le monde est occupé à sa petite vie… On loue un scoot et on visite, on découvre ses différents districts, ses parcs, pagodes, temples, marchés…Après presqu’un mois de ptit dej’ salé, ça y est on craque sur une boulangerie française  » Une journée à Paris »! Et puis pour aller jusqu’au bout de la journée parisienne, on se fait une séance shopping et mal bouffe. Le soir, on se retrouve avec Thanh un ami qui s’est expatrié il y a 2mois, il nous fait découvrir un Resto avec les spécialités d’Ho Chi Minh et un bar d’expatrié autour de quelques bières.

Alors qu’on commençait à prendre le rythme, notre séjour au Vietnam touche à sa fin. Le lendemain matin à 8h un bus nous emmène pour Phnom Penh, au Cambodge. Petit moment de nostalgie où tu te dis que ça y est ton 1 er pays est fini!

Une réflexion sur “Qui a dit que la saison des pluies était terminée?

  1. Cet aperçu d’1 ailleurs où nos préoccupations quotidiennes n’en sont pas et où il fait chaud fait plaisir à voir, ainsi que vous, heureux et à l’aise dans votre peau de globe-trotters … Amitiés à tous les 2

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s